You are currently viewing 8 CONSEILS POUR UNE PREMIÈRE FOIS EN TOUTE SÉRÉNITÉ

8 CONSEILS POUR UNE PREMIÈRE FOIS EN TOUTE SÉRÉNITÉ

Les premiers pas dans la sexualité peuvent être impressionnants, mais l’objectif est avant tout de se sentir bien. Voici quelques conseils pour tirer le meilleur parti de votre première expérience !

Conseil n°1 : l’âge au moment du premier rapport n’est pas très important

Il n’y a pas d’âge idéale pour faire l’amour. Une fois que vous vous sentez prêt et à l’aise avec votre partenaire, vous pouvez y aller !

Le bon âge est celui où vous le voulez vraiment.

Cependant, d’un point de vue juridique, il est important de préciser qu’en France, l’âge du consentement sexuel est fixé à 15 ans. Vous êtes donc considéré comme capable de donner un consentement éclairé à partir de cet âge.

Toutefois, cela ne signifie pas que les relations sexuelles entre mineurs de moins de 15 ans sont interdites, mais plutôt que la loi reste vague dans ce domaine et ne les interdit pas purement et simplement. Les situations sont ensuite examinées au cas par cas si un rapport est établi.

Conseil n°2 : faut-il attendre ses règles pour faire sa première fois ?

Oui et non, car les menstruations sont l’un des signes de la puberté et le corps non pubère n’est pas fait pour faire l’amour.

Cependant, certaines personnes ont leurs premières règles très tard (par exemple, à 16 ans) et peuvent être physiquement et mentalement prêtes à commencer à avoir des rapports sexuels plus tôt.

Enfin, au cas où vous vous interrogeriez, même si ce n’est pas toujours le plus agréable, il possible d’avoir des rapports sexuels, et donc d’avoir sa première fois, pendant ses règles.

Si vous avez des rapports sexuels pendant vos règles, il est important de continuer à vous protéger contre les MST et de ne pas oublier la contraception. Car oui, même si vous avez des rapports sexuels pendant cette période de votre cycle, il y a un risque de tomber enceinte !

Conseil n° 3 : Etes-vous certain(e) de vouloir faire l’amour pour la première fois?

Si la première fois n’est pas une question d’âge mais de désir, vous devez vous assurer que ce désir vient de vous même et non d’une pression de votre partenaire.

Si votre petit(e) ami(e) vous dit qu’il ou elle a vraiment envie de le faire, mais que vous avez l’impression que c’est un peu précipité, ne vous lancez pas. Si il vous aime, il sera capable d’attendre le temps qu’il faudra pour vous mettre à l’aise et tout finira par s’arranger.

Si ce n’est pas le cas, cela signifie que cette personne ne respecte pas votre choix. Il est parfois difficile de dire non, mais vos souhaits doivent primer sur la pression que vous subissez.

Vous pouvez aussi ressentir une pression pour avoir des rapports sexuels lorsque vous avez l’impression que ça vous rendra cool, ou pour être comme tout le monde.

Ce ne sont pas de bonnes raisons pour faire l’amour. La seule bonne raison est de le vouloir avec un partenaire qui a le même désir !

Conseil n° 4 : soyez honnête avec votre partenaire

Au début d’une relation sexuelle, il peut être délicat de dire à un partenaire que vous êtes vierge. Ce n’est peut-être pas grand-chose, mais il est dans votre intérêt d’être honnête.

Votre partenaire pourra être beaucoup plus attentif à vos sentiments lors des premières rencontres et disposera de toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre vos réactions si les choses ne se passent pas comme prévu.

Et surtout, si elle est une personne de confiance, elle ne devrait pas vous juger sur ce point, il n’y a pas de honte à être vierge !

jeune couple

Conseil n°5 : protégez-vous dès la première fois !

Bien entendu, la sexualité est avant tout une question de plaisir, mais il est important de rappeler qu’il est possible de tomber enceinte lors du premier rapport hétérosexuel. C’est pourquoi il est essentiel de choisir la contraception.

Il existe plusieurs options, comme la pilule, l’implant ou le préservatif. Ce dernier est intéressant car il s’agit d’un contraceptif qui ne nécessite pas de prescription et qui n’a pas d’effets secondaires.

En outre, le préservatif protège non seulement contre la grossesse, mais aussi contre les maladies sexuellement transmissibles. Même en étant vierge, vous pouvez en avoir un sans le savoir !

C’est pourquoi, quelle que soit votre orientation sexuelle, vous devez absolument vous protéger ou vous faire dépister pour vous assurer que vous ne vous transmettez rien.

Conseil n° 6 : ne vous sentez pas obligé de vous épiler.

Il n’est pas nécessaire d’épiler votre zone pubienne ou toute autre partie de votre corps avant d’avoir des rapports sexuels pour la première fois. Si vous aimez vos cheveux, votre partenaire devrait vous accepter telle que vous êtes. Il peut avoir ses préférences, mais il ne doit pas vous les imposer.

Toutefois, si vous vous sentez plus à l’aise avec votre corps sans poils, il n’y a aucun mal à vous en débarrasser.

Anaïs nous a dit qu’elle avait eu sa première expérience il y a dix ans, à l’âge de 16 ans. C’est alors qu’elle a décidé de « tout enlever » car elle était convaincue que c’était la bonne chose à faire pour plaire à son petit ami. Quand elle s’en souvient, elle rit.

« La première fois était un grand pas dans l’inconnu pour moi, alors je me suis penchée vers l’épilation à la cire pour mieux vivre ma nudité devant mon petit ami. À seize ans, il n’est pas courant d’être nu devant quelqu’un !

A titre indicatif, vous pouvez également lire notre article « Choisissons-nous vraiment de nous épiler ? ». Gardez à l’esprit que la chose la plus importante est de se sentir bien !

Conseil n° 7 : si vous voulez profiter de vos premières règles, ne vous focalisez pas sur la pénétration.

Il existe de nombreux premiers moments dans le sexe, et aucun d’entre eux ne devrait être plus important qu’un autre.

Par exemple, faire l’amour ne signifie pas nécessairement mettre son pénis dans son vagin. Bien qu’elle soit très courante, il est possible d’avoir des rapports sexuels sans elle. Le sexe oral peut être tout aussi intime et tout aussi agréable.

Il y a de nombreux problèmes dans cette question de la première pénétration :

Cela ne fonctionne que dans le contexte des couples hétérosexuels (ce qui supposerait que les homosexuels resteraient alors vierges à vie).
Elle met la pénétration sur un piédestal (une pratique qui ne fait jouir que 18% des femmes).
Par conséquent, les autres pratiques sexuelles sont mises en veilleuse, comme si elles avaient moins de « valeur »…
Nelli, que nous avons interviewé pour cet article, s’énerve souvent lorsque le sujet est abordé :

« Je souffre de vaginisme depuis toujours, et la pénétration m’a longtemps été impossible. Pourtant, j’ai une vie sexuelle qui est ponctuée de nombreux premiers moments tout aussi importants ! ».

Conseil n°8 : si ça fait du mal, ne vous forcez pas !

Si de nombreuses personnes déclarent avoir ressenti une petite douleur lors de leurs premières expériences de pénétration, vous ne devez pas en souffrir, et surtout, la gêne ne doit pas durer plus de quelques séances !

La clé du bonheur est souvent le temps et la détente. Le désir permet une lubrification naturelle, et le vagin est un muscle qui peut se contracter lorsque vous avez peur. Si vous êtes prêt, si vous êtes à l’aise, et surtout si vous n’êtes pas pressé, tout devrait bien se passer.