You are currently viewing PETIT-DÉJEUNER : QUE RISQUONS-NOUS EN LE SAUTANT ?

PETIT-DÉJEUNER : QUE RISQUONS-NOUS EN LE SAUTANT ?

LE PETIT PETIT DÉJEUNER IDÉAL

petit dejeuner

Le petit-déjeuner doit être un véritable repas complet, léger, mais capable d’apporter en moyenne 350 à 450 calories, ce qui correspond à environ 20 % des besoins énergétiques quotidiens. Le menu du petit-déjeuner ne doit pas manquer d’un apport suffisant en : vitamines, sels minéraux et protéines, mais surtout en glucides, les principaux constituants du repas car ils sont faciles à digérer et à assimiler. Les graisses peuvent être présentes dans ce repas mais en très faible quantité.

COMMENT CONSOMMER DES GLUCIDES AU PETIT-DÉJEUNER

Une partie des glucides doit être prise sous forme de sucres simples (par exemple miel, fruits, sucre ou confitures, qui en sont riches), qui fournissent de l’énergie à l’organisme sans produire de déchets. Une autre proportion plus importante de glucides doit être constituée de flocons de céréales, de pain, de biscuits secs, de biscottes, etc., qui sont absorbés plus lentement et assurent un apport énergétique constant et prolongé.

pain de mie au grille pain

5 ERREURS IMPARDONNABLES AU PETIT-DÉJEUNER

S’il est vrai qu’une bonne matinée commence par le petit-déjeuner, vous ne pouvez pas vous permettre de faire des erreurs, alors voici les erreurs que vous devez absolument éviter de commettre lors du premier repas de la journée :

  • en pensant que ce n’est pas un repas important
  • ne manger que des aliments pleins de sucre
  • ne pas boire d’eau
  • manger trop vite
  • boire du café sur un estomac vide.
Si cet article vous intéresse, vous serez aussi peut intéressé par celui-ci :  Restoriix d'Ariix : le super-produit détoxifiant

POURQUOI C’EST MAUVAIS DE SAUTER LE PETIT-DÉJEUNER ?

Réduire le petit-déjeuner à une tasse de café ou un verre de lait laisse votre corps sans carburant au moment où il en a le plus besoin. 10 à 12 heures après le dîner, vous avez besoin d’une énergie facilement disponible, et ne pas l’apporter, c’est s’exposer au risque de crises hypoglycémiques (manque de sucre dans le sang) le matin, entraînant une sensation de faiblesse et des difficultés de concentration.

LE PETIT-DÉJEUNER NOUS PRÉSERVE DU SYNDROME MÉTABOLIQUE

Mais ce n’est pas tout, une étude publiée dans Public Health Nutrition nous montre un autre pouvoir du petit-déjeuner. Jusqu’à présent, nous avons vu que prendre un bon petit-déjeuner sain le matin stimule le corps et nous donne l’énergie nécessaire pour faire ce que nous devons et voulons faire. Selon des recherches menées par des scientifiques, il semble que les valeurs indicatrices du syndrome métabolique (nom donné à un ensemble de facteurs de risque qui augmentent la probabilité de maladies cardiaques et de problèmes tels que le diabète et les accidents vasculaires cérébraux) soient négatives chez les personnes qui prennent un petit-déjeuner substantiel le matin.

Le petit-déjeuner est l’une de ces habitudes saines qui créent la santé, un repas simple qui nous permet de nous sentir mieux physiquement, à l’intérieur comme à l’extérieur. Si vous n’êtes pas sûr de prendre un bon petit-déjeuner le matin et que vous souhaitez surveiller votre santé et apprendre à améliorer votre mode de vie, vous pouvez envisager une assurance santé telle que Family Protection, qui propose des programmes personnalisés dédiés à la prévention des risques cardiovasculaires et du syndrome métabolique.

Si cet article vous intéresse, vous serez aussi peut intéressé par celui-ci :  Restoriix d'Ariix : le super-produit détoxifiant