You are currently viewing L’endométriose : qu’est-ce que c’est

L’endométriose : qu’est-ce que c’est

L’endométriose est une maladie qui touche les femmes et qui se manifeste par des douleurs au niveau du bas-ventre. Cette pathologie peut être très handicapante et entraîner de graves problèmes de santé. Elle provoque des douleurs chroniques, des saignements abondants, des problèmes urinaires, des troubles digestifs, etc.

Il existe plusieurs solutions pour soulager ces symptômes, mais il faut savoir que la meilleure solution reste la chirurgie. Dans ce guide, nous allons voir comment traiter l’endométriose naturellement.

L’endométriose : de quoi s’agit-il ?

L’endométriose est une maladie gynécologique touchant environ 10% des femmes, mais dont les conséquences peuvent être fatales. Il s’agit d’un développement anarchique de l’endomètre, c’est-à-dire la muqueuse utérine qui tapisse l’intérieur de l’utérus.

Cette pathologie touche davantage les jeunes femmes que leurs aînées et atteint surtout celles qui ont un cycle menstruel irrégulier ou qui souffrent d’infertilité.

Les signes et symptômes de l’endométriose sont :

Des douleurs au niveau du bas ventre pendant les règles ou durant la période ovulatoire

  • Des douleurs au moment de la miction
  • Des saignements vaginaux anormaux après la ménopause
  • Les troubles urinaires (difficultés à uriner)
  • Une infertilité inexpliquée

Le diagnostic est difficile, car il n’existe pas de tests spécifiques pour diagnostiquer cette pathologie. Une échographie pelvienne permet toutefois d’apporter des réponses aux questions posées.

Le traitement repose essentiellement sur la prise d’hormones afin de supprimer le processus inflammatoire responsable des douleurs.

Il faut savoir qu’il n’existe aucun traitement curatif contre l’endométriose, mais il est possible dans certains cas de soulager les symptômes et réduire les effets nocifs sur le corps grâce à un suivi psychologique et à une prise en charge adaptée.

Les symptômes de l’endométriose

L’endométriose est une maladie chronique caractérisée par l’apparition de tissu endométrial en dehors du cadre normal de l’utérus et du vagin.

L’endométriose provoque des symptômes qui peuvent être extrêmement douloureux, surtout au moment des règles. Les symptômes les plus courants sont les crampes abdominales, les saignements abondants pendant les règles et la douleur pendant les rapports sexuels.

Il existe aussi un risque accru d’infertilité liée à cette maladie.

La plupart des femmes atteintes d’endométriose ne savent pas qu’elles en souffrent, car elles n’en ressentent aucun symptôme ou bien, elles ne considèrent pas leurs troubles comme graves. Ce qui constitue un obstacle majeur pour obtenir un diagnostic précis et pour prendre les mesures appropriées.

Si cet article vous intéresse, vous serez aussi peut intéressé par celui-ci :  La douleur a la voute plantaire, qu'est-ce que c'est ?

Il est donc important d’identifier les signaux que vous rencontrez afin de mener une vie plus saine.

La cause

La cause de l’endométriose n’a pas encore été identifiée. Cette maladie est souvent associée à des troubles hormonaux, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’une maladie purement féminine.

En effet, les femmes peuvent aussi en être atteintes, et la recherche dans ce domaine progresse rapidement. Les chercheurs ignorent encore la cause exacte de l’endométriose. Cependant, ils savent que la maladie est liée à un dysfonctionnement hormonal et qu’elle est plus fréquente chez les personnes qui ont subi une ablation ou une irradiation du col de l’utérus.

La présence de tissus endométriaux anormaux sur des organes situés à distance du site initial d’origine peut également entraîner des symptômes tels que des douleurs chroniques au ventre ou au bas-ventre, des problèmes urinaires ou digestifs et parfois même une infertilité.

  • Les traitements actuels contre l’endométriose
  • Le traitement contre l’endométriose repose principalement sur des techniques chirurgicales visant à retirer les tissus endométriaux anormaux qui ont tendance à se développer en dehors de l’utérus.
  • Cette intervention permet également d’empêcher leur réapparition.

Le diagnostic de l’endométriose

Une femme sur 10 souffre d’endométriose. L’endométriose est une maladie qui touche les femmes et se manifeste par des douleurs abdominales, des troubles urinaires, ou encore des problèmes de fertilité.

Il s’agit d’un trouble gynécologique qui se traduit par la présence de tissus utérins en dehors de l’utérus et provoque des douleurs importantes chez certaines femmes. La cause n’est pas connue avec exactitude.

On suppose que la maladie pourrait être causée par un désordre hormonal ou le développement anarchique du tissu endométrial, mais ce n’est qu’une hypothèse. Les symptômes peuvent varier considérablement d’une femme à l’autre et peuvent affecter la capacité à concevoir, augmentant ainsi le risque d’avortements spontanés et provoquant une fausse couche.

L’endométriose peut également entraîner une infertilité ovarienne et/ou génitale chez certaines patientes pouvant aller jusqu’à causer une stérilité irréversible si elle n’est pas traitée correctement.

Les symptômes sont variables selon les patientes :

  • Douleur abdominale (dans 80% des cas)
  • Problème urinaire (70%)
  • Problème génital (50%)

Le traitement

Il est important de choisir des techniques qui permettent d’éviter les effets secondaires et de réduire les risques. Si vous le pouvez, demandez conseil à votre médecin avant d’opter pour une technique plutôt qu’une autre.

Si cet article vous intéresse, vous serez aussi peut intéressé par celui-ci :  Tout sur les radicaux libres, ce qu'ils sont et comment les combattre

Les méthodes chirurgicales sont souvent efficaces sur le long terme, en revanche, elles comportent parfois des risques non négligeables. Il faut savoir que la chirurgie reste la meilleure solution pour traiter l’endométriose, car elle permet de retirer les implants endométriaux et ainsi éliminer les symptômes liés à cette maladie.

Cependant, il faut savoir que cette intervention peut entrainer certains effets secondaires tels que des saignements vaginaux après l’intervention ou encore un allongement du temps de convalescence (environ une semaine).

Lorsqu’elle est pratiquée correctement, la pose d’un stérilet consiste à insérer un dispositif en forme de T dans l’utérus au cours d’une opération mineure sous anesthésie locale.

Ce dispositif libère un progestatif qui empêche l’implantation de tissu endométrial sur les parois utérines et provoque une inflammation des tissus qui finissent par se calcifier pour former un nodule (lésion). Le retrait du dispositif se fait généralement au bout de 3 ans.

La vie avec l’endométriose

Pour réussir à vivre avec l’endométriose, il faut savoir que cette maladie est souvent associée à des douleurs chroniques dans le ventre. Si vous êtes atteint d’endométriose et que vous ne savez pas comment gérer ce problème, il vaut mieux consulter un spécialiste qui pourra vous aider à trouver le traitement approprié.

Il faut savoir qu’il existe divers traitements contre l’endométriose tels que la prise de pilule contraceptive ou encore une opération chirurgicale. Ces traitements peuvent en effet permettre de diminuer les symptômes liés à la maladie, mais ils n’apportent aucune solution efficace contre la cause de la pathologie.

Pour pouvoir profiter pleinement des bienfaits de ces différents traitements, il est important d’en parler clairement avec votre médecin afin qu’il puisse évaluer correctement votre état de santé.

Avant d’opter pour un traitement particulier, il est important de prendre en compte certains facteurs comme votre état physique et mental actuel, car certains patients peuvent avoir besoin d’un suivi psychologique et/ou physiothérapeutique.

Enfin, il faut savoir que les symptômes varient grandement selon les personnes atteintes par la pathologie : si certaines ont simplement des sensations douloureuses au moment des règles alors que d’autres peuvent ressentir une douleur intense lors de rapports sexuels. Parfois, seuls les rapports sexuels sont touchés par la maladie (dans ce cas, on parle alors d’impotence), même si chez certaines femmes, elle touche tout le système reproducteur.

Si cet article vous intéresse, vous serez aussi peut intéressé par celui-ci :  Huile de CBD : huile de cannabis et bienfaits pour la santé

Endométriose et fertilité

L’endométriose est une maladie qui touche les femmes en âge de procréer et dont l’apparition se fait souvent au cours des années. Elle provoque des douleurs intenses pouvant empêcher la pratique d’une activité sexuelle normale, mais aussi un arrêt de travail prolongé ou encore une réduction importante du temps consacré à sa vie sociale.

L’endométriose peut également avoir un impact sur la fertilité, car elle rend parfois difficile le développement d’un embryon ou encore l’accès à une grossesse. Les femmes touchées par cette pathologie doivent faire face à plusieurs problèmes pour concevoir :

  • La difficulté voire l’impossibilité d’avoir un enfant
  • La nécessité d’arrêter leur traitement hormonal pour quelques mois afin de mettre toutes les chances de leur côté
  • Une diminution du temps consacré aux activités sexuelles

Endométriose et grossesse

De nos jours, le fait de pouvoir tomber enceinte est un sujet qui intéresse beaucoup de femmes. Les traitements contre les troubles de l’ovulation et la prise d’hormones sont souvent proposés comme solutions aux problèmes liés à la fertilité, mais il peut arriver que cela ne suffise pas.

Dans ce cas, il se peut que vous soyez atteinte d’endométriose. Cette maladie provoque des lésions au niveau des trompes utérines ou des ovaires, ce qui empêche une grossesse. Il est donc important de savoir si vous êtes atteinte ou non par cette maladie avant d’envisager une grossesse.

L’endométriose peut affecter plusieurs organes du corps et provoquer des douleurs généralement localisées au niveau du bas-ventre et du dos.

Cependant, certaines personnes peuvent aussi souffrir d’endométriose sans ressentir la moindre douleur. De plus, il existe certains facteurs qui augmentent les risques de développer cette maladie :

  • L’âge (elle survient le plus fréquemment après 35 ans)
  • La taille (les femmes minces ont généralement un risque plus élevé)
  • Le poids (les femmes en surpoids peuvent développer l’endométriose)
  • Les antécédents familiaux (il semblerait qu’il y ait un lien entre les membres d’une famille touchée par cette maladie)
  • Le cycle hormonal naturel

Pour conclure cet article, l’endométriose est une maladie gynécologique qui touche les femmes et peut être très handicapante. Si elle n’est pas soignée rapidement, elle peut entraîner des problèmes de fertilité. Pour en savoir plus sur l’endométriose.